Les “angles morts”, une signalisation obligatoire à apposer sur les poids lourds au 1er janvier 2021

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

En France, au niveau national, 10 % des accidents mortels de piétons et 8 % des décès de cyclistes sont directement liés aux angles morts. Ces chiffres sont alarmants et expliquent parfaitement les dispositions du décret n° 2020-1396 du 17 novembre 2020 relatif à la signalisation matérialisant les angles morts sur les véhicules dont le poids total autorisé en charge excède 3,5 tonnes.

Qu’est-ce qu’un angle mort ?

Par définition, un angle mort est une zone inaccessible au champ de vision pour le conducteur d’un véhicule. C’est la zone qui ne lui permet pas de voir une partie de son environnement. Cette zone peut cacher un autre véhicule, un usager vulnérable (un piéton ou un cycliste) ou un obstacle inattendu pendant un bref ou long instant en fonction de la vitesse relative entre les deux véhicules. Les voitures ou véhicules lourds ne s’attendent pas à voir surgir les deux-roues à un carrefour, entre les files ou dans un virage. L’angle mort est proportionnel à la taille du véhicule (longueur, hauteur…).

Cas particulier des camions

Sur un véhicule lourd comme un camion ou un bus, les angles morts seront donc bien plus importants que sur une voiture. Ils vont en effet se trouver sur les côtés, à l’avant en fonction de la longueur du capot, mais également à l’arrière du véhicule. Les angles morts des poids lourds constituent un véritable danger, surtout pour les piétons ou cyclistes. Les deux-roues, vélos, motos et scooter sont toujours moins visibles qu’une voiture. Leur gabarit est plus petit, et ils sont trop souvent placés dans les angles morts des véhicules. Ainsi, à proximité d’un véhicule lourd et à l’approche d’une intersection, en particulier en zone urbaine, la prudence est de mise. L’usager vulnérable devrait garder une bonne distance avec le véhicule. Mieux vaut également se trouver à l’avant ou à l’arrière du poids lourd, mais en aucun cas sur les côtés. Aussi, lorsque l’on circule à vélo, il ne faut jamais dépasser par la droite. Ainsi, dans le but de protéger ces usagers vulnérables, à savoir les deux roues, le nouveau décret désormais en vigueur depuis le premier janvier 2021 impose une signalisation indiquant les angles morts sur les poids lourds.

Signalisation angle mort camion : qu’en dit la loi  ?

Comme le précise le décret n° 2020-1396 du 17 novembre 2020 relatif à la signalisation matérialisant les angles morts sur les véhicules dont le poids total autorisé en charge excède 3,5 tonnes, une signalisation matérialisant la position des angles morts est désormais obligatoire sur les véhicules de plus de 3,5 tonnes. Les poids lourds ont donc l’obligation formelle de coller sur leur carrosserie cette signalisation. Comme l’indique le législateur, la signalisation doit être visible sur les côtés ainsi qu’à l’arrière du véhicule, en toutes circonstances .

Pourquoi une telle disposition ?

L’objectif de cette règle est la sécurité routière et elle rappelle aux conducteurs de deux-roues l’existence de ces angles morts. Cela devrait permettre de dissuader les vélos et motos de se faufiler entre les véhicules ou de rouler durablement dans leurs trois quarts arrière. Telle une mise en garde, le dispositif de signalisation des angles morts des véhicules lourds servira donc à matérialiser l’emplacement des angles morts afin d’attirer l’attention des usagers les plus vulnérables sur le danger que représente leur présence dans ces zones.

La période de transition est-elle toujours d’actualité ?

Selon les disposition de la loi, pendant une période transitoire de 12 mois, à compter de la publication du décret, les véhicules ayant été équipés sur les côtés et à l’arrière d’un dispositif destiné à matérialiser la présence des angles morts seront réputés satisfaire aux dispositions de l’arrêté même si ce dispositif n’est pas strictement conforme au modèle.

Comment se présente la signalisation “angle-mort” ?

L’autocollant montre deux zones : noir et jaune. Tant que vous êtes dans la zone, vous êtes visible dans le rétroviseur du camion. Les angles morts sont représentés par de larges zones jaunes. Ces zones sont particulièrement dangereuses pour les usagers vulnérables : piétons, cyclistes, scooter ou trottinettes qui se faufilent dans la circulation. Ainsi, dans la zone jaune, le conducteur du poids lourd ne vous voit pas.

Que prévoit la loi en cas de non-respect de cette disposition ?

Vous êtes donc passible d’une amende forfaitaire de 135 € (susceptible de majorations) lorsque vous circulez à bord d’un poids lourd qui n’est pas équipé de ces autocollants. Vous vous rendez coupable d’une infraction de 4e classe. Toutefois, une exception est faite pour les véhicules agricoles et forestiers, les engins de service hivernal et les véhicules d’intervention des services gestionnaires des autoroutes ou routes à deux chaussées.

Où acheter un autocollant danger angle mort ?

Les autocollants sont disponibles sur internet sur des sites marchands spécialisés ou non. Ils sont déjà commercialisés sur plusieurs sites internet au prix de 7,50 € le lot de 3 et entre 2 € et 6 € l’unité selon la quantité commandée. Vous en trouverez probablement dans les différents réseaux de concessionnaires ou chez les accessoiristes auto et camping-car. Pour un achat direct rendez-vous par exemple sur boxprotec.fr

Comment apposer les signalisations ?

Les autocollants doivent être appliqués sur la carrosserie, entre 0,90 m et 1,50 m de hauteur, à l’arrière et sur les côtés à gauche et à droite. Soit un minimum de trois autocollants par véhicule. Chaque autocollant doit mesurer 25 cm de haut pour 17 cm de large. Ils ne doivent cacher aucune autre signalisation obligatoire (feux et macarons).

  • Pour les véhicules à moteur : une signalisation dans le premier mètre avant du véhicule, hors surfaces vitrées, à gauche et à droite, et à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,50 mètre du sol.
  • Pour les semi-remorques : une signalisation, à gauche et à droite, dans le premier mètre derrière le pivot d’attelage du véhicule et à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,50 mètre du sol.
  • Pour les remorques : une signalisation dans le premier mètre de la partie carrossée avant du véhicule, à gauche et à droite, et à une hauteur comprise entre 0,90 et 1,50 mètre du sol.

Quelques exceptions à la position de la signalisation du danger angle mort

Sur les véhicules ayant plus de deux portes, la signalisation sera posée uniquement sur la porte la plus en avant de chaque côté du véhicule. En ce qui concerne les véhicules à moteur et les véhicules remorqués, si une impossibilité technique de respecter la prescription de hauteur par rapport au sol de la signalisation est avérée, les signalisations seront placées à une hauteur la plus proche possible de celle prescrite, dans la limite de 2,10 mètres.

Doit-on en mettre sur une camionnette ?
Selon la législation française, une camionnette est un véhicule à moteur ayant au moins quatre roues, destiné au transport de marchandises et dont le poids total autorisé en charge n’excède pas 3,5 tonnes. A priori, les camionnettes sont exclues du champ d’application de la règlementation des angles morts sur les véhicules lourds.

Bientôt des détecteurs d’angle mort (objectif 2024)

Dans l’objectif de réduire de 50 % les blessés graves sur la route entre 2020 et 2030, par rapport aux 135 000 blessés graves et aux 25 300 morts (49 morts par million d’habitants) sur les routes européennes en 2017, les 27 États membres de l’Union européenne se sont engagés à mieux gérer la sécurité des infrastructures et à imposer l’usage des systèmes d’aide à la conduite sur les véhicules : détecteur d’angle mort, régulateur intelligent de vitesse, avertisseur de somnolence, éthylomètre antidémarrage et système électronique de surveillance de la pression des pneus. Pour cela, ils développeraient aussi l’interconnexion numérisée entre les véhicules et l’infrastructure. Un premier accord a porté sur l’obligation des poids lourds neufs à s’équiper de détecteurs d’angle mort à partir de mai 2022 et de 2024 pour tous les camions, cars et bus en circulation.

Shopping Basket
close
Comment aimeriez-vous concevoir votre

Télécharger un design complet

  • - Avoir un design complet
  • - Avoir votre propre concepteur

Concevez ici en ligne

  • - Vous avez déjà votre concept
  • - Personnalisez chaque détail

Your design has been successfully processed. You are now ready to add the product to cart.