Panneau vigilance tiques

Evaluation de vos produits BoxProtec :

4.5/5

Matière : PVC 3 mm ou Alu 3mm
Dimension : 30×30 cm
Panneau carré ou triangle

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

De 15,00 TVA incluse

S’il vous plaît vérifier les champs invalides et la quantité d’entrée!

Tarification des tables

De Jusqu’à Prix/1 article
{{pt.from}} {{pt.up != '**' ? pt.up : 'ou plus'}}

Panneau vigilance tiques

Panneau « Vigilance tique »

Matière : PVC 3mm ou Alu 3mm

Dimensions : 30 x 30 cm

Couleurs : Rouge, blanc et noir

Les autorités françaises reconnaitraient chaque année autour de 30 000 nouveaux cas de la maladie de Lyme. La prévalence moyenne est estimée à 43 cas pour 100 000 habitants depuis 2009. A titre comparatif, elle était à 16.5 cas pour 100 000 personnes entre 1999 et 2000 et à 9.4 cas pour 100 000 individus de 1988 à 1989, selon Santé Publique France

Période d’activité maximale des tiques de fin avril à mi septembre : maladie de Lyme et Piroplasmose chez le cheval

S’il est important de rappeler ces chiffres, c’est que la maladie de Lyme est une maladie infectieuse, secondaire à la transmission d’une bactérie lors d’une morsure de tique et que nous sommes précisément à la période d’activité maximale de ces parasites. On les trouve en masse dans les zones boisées et humides, les herbes hautes des prairies, les jardins, les parcs forestiers ou urbains, ou encore, sur les animaux (domestiques ou sauvages). « Les contaminations humaines sont plus fréquentes à la période d’activité maximale des tiques, en France entre le début du printemps et la fin de l’automne », alerte le ministère de la Santé.

Les personnes les plus exposées sont les professionnels travaillant et évoluant en forêt (forestiers, bûcherons, gardes forestiers,…), et ceux qui y vont pour leurs loisirs : les marcheurs, les cavaliers,les chasseurs, les golfeurs, les pêcheurs, les ramasseurs de champignons, les randonneurs, les campeurs ou encore les promeneurs du dimanche.  

Comment éviter les morsures ?

Il est important de se protéger contre les piqûres de tiques, notamment en portant des vêtements clairs afin de les distinguer plus aisément sur le tissu, des chaussures fermées, de se couvrir la tête et de privilégier les chemins dégagés plutôt que les hautes herbes. N’oubliez pas d’inspecter attentivement chaque personne après une balade à risque, de même que les animaux de compagnie.

Si vous avez été piqué, il est urgent de retirer rapidement la tique. Si possible dans les 12 à 36 heures qui suivent la morsure. Un tire-tique (vendu en pharmacie) est indispensable pour la retirer en la saisissant dans le sens de l’axe de son corps (afin de retirer le corps entier). Et en la faisant pivoter dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

La piroplasmose chez le cheval : une maladie parasitaire du système sanguin

La piroplasmose est une maladie parasitaire due à un piroplasme : protozoaire (microorganisme unicellulaire) piriforme (en forme de poire). Ce piroplasme est un parasite intracellulaire dont les cellules cibles sont les hématies ou érythrocytes (globules rouges). La piroplasmose se retrouve chez beaucoup de mammifères mais également chez l’homme.

Cependant cette maladie n’est pas directement contagieuse. En effet, la transmission de ce parasite s’effectue par l’intermédiaire d’un vecteur : les tiques dures de la famille des Ixodidés. Chaque piroplasme est spécifique d’une espèce donnée (chiens, chats, chevaux …). Chez les équidés (cheval, âne, mulet, zèbre), on peut rencontrer deux piroplasmes responsables de deux maladies distinctes :

  • Babesia caballi responsable de la babésiose équine
  • Theileria equi responsable de la theilériose équine

On retrouve la piroplasmose partout dans le monde. Les déplacements internationaux de chevaux malades participent à son expansion.

Shopping Basket