Filière cheval : quelles précautions prendre contre le COVID-19 ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Quels sont les risques de transmission du COVID-19 ?

Filière cheval : quelles précautions prendre contre le COVID-19 ?

Quels sont les risques de transmission du COVID-19 ?

Quand vous êtes touché par un postillon ou une gouttelette contaminés :

  • Sécrétions projetées lors d’éternuements ou de la toux, en cas de contact étroit : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre en l’absence de mesures de protection.
    Rappelez-vous que vous pouvez aussi être porteur du virus et le transmettre.

Quand vous portez vos mains
ou un objet contaminé au visage:

  • Un risque important de transmission est le contact des mains non lavées.
  • Sur les surfaces contaminées (objets, cartons, poignées…), le virus peut
    survivre quelques heures à quelques jours.
  • Quand vous mangez, buvez, fumez ou vapotez, si vous avez les mains sales
    ou que vous partagez les aliments, les bouteilles ou verres avec d’autres,
    il existe un risque important lors du contact de la main avec la bouche.

1. PRÉPARER

Prévoyez la liste de ce qu’il faut absolument :

  • Moyens d’hygiène :
    – savon liquide/gel hydroalcoolique (SHA),
    – bidons d’eau claire dans les véhicules, sur les chantiers,
    – essuie-mains à usage unique,
    – sacs-poubelle,
    – lingettes ou produits détergents pour nettoyer les matériels et outils.
  • Affichage des recommandations dans les sanitaires : mesures barrières,
    lavage des mains, gels hydroalcooliques.
  • Attestations/autorisations de déplacement pour les salariés.
  • Prévoir un dispositif de sécurité travailleur isolé *.
  • Moyens de communication à distance : pas de partage de papier/
    crayon :
    – ordinateurs portables et connexion internet,
    – téléphones (appel, SMS).

Organisez l’accès à l’établissement (club, centre de tourisme équestre, écurie de propriétaire, pension pour équidés…)

L’accès aux établissements recevant du public (ERP) est interdit au public
jusqu’à nouvel ordre, hormis pour le personnel nécessaire à la poursuite
de l’activité.

  • Installez un panneau (www.ffe.com/Crise-sanitaire/Affiche-crisesanitaire-Club-FFE-V1) à l’entrée principale et à tout accès à la structure,
    précisez un numéro d’appel pour les livreurs non prévus.
  • L’accès à l’établissement est interdit pour :
    – les propriétaires de chevaux,
    – les cavaliers, les cours d’équitation ne sont pas dispensés pendant la
    durée du confinement.
  • L’accès à l’établissement est autorisé pour le personnel nécessaire à la poursuite de l’activité et les vétérinaires dans le cadre d’actes urgents.

Organisez la journée de travail, anticipez

  • Communiquez les consignes par téléphone, SMS, e-mail.
  • Supprimez les réunions en présentiel.
  • Adaptez l’organisation du travail et le temps nécessaire aux  différentes activités en fonction des contraintes exceptionnelles :
    – modifiez les amplitudes horaires,
    – fractionnez les pauses,
    – augmentez le temps dédié au nettoyage,
    – organisez les équipes par roulement pour qu’il y ait moins de
    personnes présentes en même temps sur l’exploitation,
    – les prises de poste en horaires décalés pour limiter les contacts entre
    les personnes…
  • Organisez les pauses :
    – priorisez le retour à domicile pour le déjeuner, le repas pris seul à
    bord de son véhicule, ou le repas seul pris en extérieur (si la météo le
    permet) ;
    – en salle de pause/club house sous réserve d’une organisation stricte
    des mesures barrières :
    › aération trois fois par jour,
    › nettoyage avec détergent des surfaces utilisées après chaque
    convive,
    › nettoyage des machines (micro-ondes, machine à café) après
    chaque utilisation,
    › usage de couverts personnels,
    › flux d’entrée et de sortie distincts,
    › distance de sécurité entre les personnes d’au moins un mètre,
    › limitation du nombre de personnes présentes en fonction de la
    taille de la salle.
  • Organisez l’entretien des tenues de travail au sein de l’entreprise.

Anticipez les risques de la coactivité

Anticipez les risques de la coactivité

  • Organisez le flux des personnes dans les locaux de travail :
    – « marche en avant » : flux de déplacement uniquement de l’entrée
    vers la sortie (éviter de se croiser).
  • Organisez les vestiaires :
    – flux d’entrée et de sortie / un personne à la fois dans le vestiaire /
    préconisez les changes dans le véhicule du salarié.
  • Organisez la livraison des aliments et de la paille pour limiter les
    contacts :
    – prise de rendez-vous,
    – gestes barrières durant la livraison : le livreur reste en cabine lors du
    déchargement par une personne du site.
  • Organisez l’intervention du vétérinaire et du maréchal-ferrant en
    fonction de l’urgence des situations.

2. RÉALISER

  • Activités dans les bâtiments :
    – respectez les distance de sécurité d’au moins un mètre,
    – une personne par box,
    – un salarié se charge tous les jours des mêmes boxes
  • Quand l’intervention à plusieurs sur une tâche est indispensable,
    constituez des binômes, trinômes qui ne changeront pas jusqu’à nouvel
    ordre.
  • Privilégiez le travail côte à côte plutôt que face-à-face avec toujours la
    distance de sécurité entre les personnes.
  • Pour se passer les charges, pratiquez la pose et la dépose pour éviter le passage direct entre les opérateurs.
  • Privilégiez les outils individuels (matériel de pansage, matériel pour
    l’écurie, outils de maréchalerie, matériels pour la nourriture).
  • L’outillage et le matériel partagés doivent être régulièrement nettoyés
    à chaque remise d’une personne à l’autre et lors de l’embauche et de la
    fin de la journée de travail.
  • Conduite d’engins agricoles (tracteurs, mini chargeuses…) :
    – limitez la présence en cabine à une seule personne,
    – attribuez un seul et unique véhicule/machine par personne ou si
    l‘engin agricole doit changer de conducteur, nettoyez le volant, les
    commandes, les poignées, etc.,
    – mettez en oeuvre les gestes barrières lors des phases d’attelage /
    dételage des outils, si vous travaillez en binôme,
    – conduisez et travaillez vitres ouvertes pour une meilleure aération.
  • Utilisation des équipements de protection individuelle (EPI) :
    – privilégiez les lavages fréquents des mains à un port permanent de la même paire de gants,
    – mais portez des gants si vous devez éviter les coupures, les salissures
    de crottin, etc.,
    – vous devez alors vous laver les mains avant et après avoir mis ces
    gants.
  • Attention : les gants contaminés portés au visage peuvent être source d’infection, se laver les mains chaque fois que l’on enlève un EPI : gants, combinaison, casque, bottes, etc.

3. VÉRIFIER

Prévoyez la liste de ce qu’il faut absolument :

  • Le respect des distances de sécurité d’un mètre minimum.
  • La disponibilité des produits nécessaires à l’hygiène.
  • La bonne application des procédures de nettoyage
    prévues : outils, habitacles de véhicule, volant,
    commandes, poignées de porte… en fin de journée de travail.
  • L’élimination correcte des déchets dans des sacs fermés hermétiquement en fin de journée.
  • Procédez à des retours et partages d’expérience des aléas
    de la journée tout en respectant la distanciation entre
    individus pour adapter l’organisation du travail et les mesures initialement prévues.
  • Prenez régulièrement des nouvelles de l’état de santé (éventuels symptômes, ressenti psychologique,
    appréhension, incompréhension…) de vos collaborateurs
    régulièrement.
  • Attention : un risque peut en cacher un autre !
    Assurez-vous que l’attention portée au risque d’infection
    ne conduise pas à occulter ou réduire l’attention portée
    aux risques propres des chantiers (risque animal, chutes de
    hauteur, manutentions, port des EPI, etc.).

Les conseillers en prévention, les médecins et infirmiers du travail de votre MSA sont à votre disposition pour réfléchir avec vous à la mise en oeuvre de ces mesures de prévention en fonction de vos spécificités de production